Open the menu

Régime personnalisé

NutritionPOURQUOI VOIR UN MEDECIN NUTRITIONNISTE?

Il y a des dietéticiens nutritionnistes, des médecins nutrithérapeutes, des naturopathes,… et des médecins nutritionnistes.

QUI FAIT QUOI? 

Parfois, plusieurs personnes s’occupent de la même pathologie, par exemple la surcharge pondérale ou l’obésité. L’important, c’est d’être en accord avec la prise en charge et avoir plusieurs intervenants travaillant ensemble est souvent un atout pour réussir à perdre du poids.

Je suis médecin généraliste, j’ai suivi une formation en nutrition humaine (université de Lille-Lyon-Nancy) et une formation en nutrithérapie à Bruxelles avec le Dr Curtay. Je suis membre de la société belge de médecine nutritionnelle SBMN. Je pense avoir la compétence nécessaire pour aider les personnes en surcharge pondérale mais cela ne serait rien sans la motivation des patients eux-mêmes. Je pense qu’avoir une vision globale du patient et de sa (ou ses) pathologie(s) est importante dans la prise en charge.

QUEL EST MON PROGRAMME? 

Il est à la fois simple et difficile car pour perdre du poids et ne pas le reprendre, il faut changer son style de vie sans en être frustré.

MAIGRIR = CHANGER

En théorie, c’est diminuer les apports énergétiques et augmenter les dépenses. Oui, mais quand on perd du poids on perd aussi du muscle (sur 3 kg on perd environ 1 kg de muscle). La masse musculaire nous fait brûler des calories, on parle de métabolisme de base; plus on a une bonne masse musculaire, plus on brûle de calories au repos. Donc si on perd du muscle, on brûle moins de calories au repos qu’avant et on doit donc manger moins qu’avant le régime.

En pratique, il faut essayer de perdre de la masse grasse sans perdre (trop) de muscle.

COMMENT?

  • En stimulant les muscles pour en créer aussi vite qu’on en détruit avec le régime. Pour cela, il faut bouger régulièrement, 3h/sem., avec une activité pas trop intensive.
  • En apportant à votre organisme assez de protéines de bonne qualité pour lui permettre de recréer cette masse musculaire. Les meilleures protéines sont celles des viandes, volailles, œufs, laitages, poissons mais attention elles sont aussi constituées de graisse. Choisissez les plus maigres. Les protéines végétales sont aussi intéressantes à utiliser.
  • En retirant 300 à 500 kcal/j pour pouvoir perdre une moyenne de 2 kg/mois. Si l’on fait des régimes plus restrictifs, on perd plus de muscle et surtout on déclenche d’autres mécanismes empêchant la perte de poids, sans parler de la peau qui a difficile à suivre la perte pondérale et est trop relâchée.


En 3 phrases, maigrir c’est: 1) bouger plus - 2) manger moins et mieux - 3) changer son comportement alimentaire

Un petit bilan de santé chez votre médecin généraliste ou avec le médecin nutritionniste s’impose si, malgré tous vos efforts, vous ne perdez pas de poids. Certaines pathologies (anémie, hypothyroïdie, hyperinsulinisme,…) et certains médicaments (parfois nécessaires mais certains peuvent être changés) peuvent faire prendre du poids ou empêcher l’amaigrissement.

S’il y a possibilité de changer de médication ou de traiter la pathologie, il faut le faire; cela se fera avec l’accord de votre médecin. Parfois, c’est impossible et déjà ne plus prendre de poids sous ces traitements est une victoire. C’est de toute façon plus lent à démarrer - 1 mois de plus en général.

 

PERDRE DU POIDS, C'EST:

1) Bouger plus: minimum 2h/sem, mieux 3h/sem régulière, en sachant parler pendant l’effort (il faut de l’oxygène pour brûler la graisse, c.-à-d. un travail en aérobie).

NutritionL’activité physique ne doit pas être intense mais d’une durée de 10 min minimum et surtout régulière. Elle permet de ne pas perdre de muscle pendant le régime amaigrissant et donc de maintenir un bon métabolisme basal qui vous permettra de mieux stabiliser le poids. Il faut maintenir cette activité physique pendant 2 à 4 ans pour éviter de reprendre du poids; l’idéal ce serait à vie. Donc choisissez une activité qui vous plaît et si elle vous lasse, remplacez-la par une autre.

 

Quelles activités choisir? Ce que vous voulez, ce que vous aimez, mais si vous partez d’une activité proche de zéro, le mieux est de commencer par des activités ne sollicitant pas trop les articulations; marche, vélo, natation mais les autres sports peuvent être pratiqués à votre rythme ou couplée à votre vie de tous les jours comme par exemple garer sa voiture plus loin pour aller chercher ses courses, son journal, les enfant,… Danser dans sa cuisine sur une chanson écoutée à la radio (~3 min.), monter et descendre les escaliers pendant 10 min., s'il pleut dehors, "piquer" la WII" des enfants, …


L’activité physique doit être vécue comme un amusement et non comme une contrainte sinon vous ne le ferez pas longtemps. Si vous avez des problèmes physiques vous empêchant de faire de l’activité physique, des séances de kiné peuvent être prescrites et donnent de bons résultats.
Chez les diabétiques et pré-diabétiques, 30 min. de marche/j est aussi efficace pour diminuer la glycémie que 2 comprimés de glucophage 850 mg. De plus, l’activité physique est un bon antidépresseur et donne moins envie de manger du sucré.

2) Manger moins et différemment: 300 kcal/j en moins pour 2kg de graisse en moins par mois

Pas de secret, il faut des calories en moins. Mais on peut faire un régime avec des plus grosses portions dans l’assiette et moins de calories.
Changement alimentaire à suivre 15 jours puis 2 à 3 écarts par semaine permis. Tout les régimes marchent si on les suit, alors autant prendre celui qui vous convient et qui ne crée pas de carence nutritionnelle ni de problème de santé. Quand vous aurez atteint le poids où vous vous sentez bien, vous pourrez manger plus que pendant le régime mais pas autant qu’avant le régime car si vous avez perdu du poids, votre corps aura moins besoin d’énergie; par contre, il aura toujours besoin d’autant de vitamines et d’antioxydant d’où l’importance d’une alimentation équilibrée et diversifiée. Mon programme s’inspire de plusieurs régimes dont le régime zone mais l’important c’est que le patient s’approprie un nouveau style alimentaire compatible avec sa façon de vivre et son désir de perdre du poids.

3) Changer son comportement alimentaire ou Pourquoi je mange?

Une aide psychologique en psychologie cognitivo-comportementale est parfois salutaire mais quelques conseils pratiques peuvent déjà vous aider. Un régime est source de contraintes; éviter de commencer quand la situation ne s’y prête pas. Réunissez toutes les conditions favorables pour votre amaigrissement. Si vous ne vous sentez pas prêt pour un changement, des séances d’entretien motivationnelles peuvent vous décider.

Voici quelques sites intéressants:
- www.mloz.be
- brochures sur le sport et l’alimentation - www.gros.org
- groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids - www.mangerbouger.be

CORRECTION DE LA SILHOUETTE PAR ENDERMOLOGIE, RADIOFREQUENCE, MESOTHERAPIE OU PAR LIPOSUCCION:

Nutrition

Certaines régions du corps sont particulièrement résistantes à tous les régimes: ventres, "poignées d'amour", face externe des cuisses, intérieur des genoux, ...

Pour les obliger à fondre en même temps que le haut du corps, l'association de deux techniques est particulièrement efficace: l'Endermologie - une à deux fois par semaine et la Mésothérapie - 1 fois par semaine ou par quinzaine. En cas de nécessité de remodelage plus profond, la liposculpture pourra résoudre le problème définivement (à condition d'éviter une importante reprise pondérale).

Nutrition

Nutrition

Les possibilités du traitement:  menton, bras, poitrine (hommes), ventre, hanches, fesses, cuisses, genoux et chevilles.

Nutrition

 


N'hésitez pas à nous contacter au +32 (0)65 630 630 afin d'obtenir de plus amples informations sur nos régimes personnalisés.